Prix d’une piscine naturelle

Pour les férus de l’environnement, pouvoir disposer chez soi d’une piscine naturelle constitue un vrai luxe, encore faudra-t-il y mettre le prix. Aussi, suivez le guide pour découvrir les facteurs influant sur le coût d’une telle installation. D’autre part, ne manquez pas non plus de connaitre les avantages de ce type de construction.

Les critères influant sur le prix d’une piscine naturelle

Tout d’abord, avant de choisir votre piscine naturelle, sachez qu’un certain nombre de facteurs impactent plus ou moins son coût. Effectivement, le tarif de l’installation dépend généralement des matériaux de fabrication. Mais à part cela, la main d’œuvre et la technique de conception entrent également en jeu. Outre ces critères, les dimensions et la forme du bassin peuvent aussi peser dans la facture finale.

Prix d’une piscine naturelle

Dans la plupart des cas, une piscine naturelle revient plus cher qu’un modèle basique. Ceci, en raison du fait qu’il faut opérer un traitement chimique au chlore. En effet, ce dispositif engage des travaux spécifiques assez complexes ainsi que des équipements adaptés pour être parfaitement fonctionnel. Par conséquent, pour l’acquisition de ce système, prévoyez un budget d’au moins 30 000 € pour une piscine faisant 100 m2. Toutefois, ce prix prévaut  si vous décidez de la construire vous-même. En revanche, faire appel à un professionnel vous contraindra à coup sûr à dépenser un peu plus. Néanmoins, recourir aux services d’un expert vous offre la garantie d’un travail bien fait et l’alternative d’un recours le cas échéant.

Les frais engagés dans la construction d’une piscine naturelle

De toute évidence, la facture de l’installation d’une piscine naturelle renvoie à diverses étapes du chantier. Ainsi, en fonction de la taille de la piscine, les travaux de terrassement reviennent à plusieurs centaines d’euros. En vue de la construction proprement dite du bassin, le tarif est compris entre 20 000 et 40 000 €. En fonction de la faune et de la flore que vous retiendrez pour votre structure, il faudra prévoir près de 100 € pour la mise en place de l’écosystème.

Les frais annexes pour une piscine naturelle

Dès lors que la piscine naturelle est construite, d’autres frais annexes peuvent entrer en compte. Ce sont entre autres des coûts liés à la consommation en eau et en électricité. D’autre part, si votre piscine fait 100 m2, l’entretien de l’eau vous reviendra annuellement à un peu plus de 400 €. En d’autres termes, ce tarif inclut aussi bien le traitement des plantes et la régulation de la température de l’eau du bassin. Comme l’eau s’évapore naturellement, il faut envisager des solutions pour la remplacer. C’est ainsi qu’à l’année, vous devrez prévoir pas moins de 40 à 60 m3. Outre ces frais, les aménagements de confort autour de la piscine doivent également intégrer les dépenses annexes. Ce sont entre autres  la douche de piscine et le pool house. Même si elle n’est pas obligatoire, la bâche de protection a elle aussi toute son importance.

L’alternative d’une piscine naturelle « faite maison » 

Quoi qu’il en soit, vous pouvez décider de réaliser vous-même votre piscine biologique. Sans compter que ce sera pour vous l’assurance de dépenser moins. Effectivement, vous n‘aurez pas de main d’œuvre à payer. Grâce à la réduction des dépenses, vous pourrez consacrer une grande partie de votre budget à l’achat des éléments constituant la piscine et son écosystème. Toutefois, avant de vous lancer dans ce projet d’envergure, interrogez-vous sur votre disponibilité et sur vos compétences. En effet, ce sont des conditions nécessaires pour le mener à bien. Si des doutes persistent, n’hésitez pas à faire appel à des professionnels du métier. Cela peut être des architectes ou des paysagistes. L’avantage quand vous faites appel à un artisan certifié est de disposer d’un recours en cas de problème durant le chantier.

Fermer le menu