Prix liés aux travaux d’extension d’une maison

Il vaut mieux connaitre, même de façon approximative, le prix de l’extension d’une maison. Cela vous dispense du fait de devoir déménager. Il varie notamment selon la technique, mais l’extension s’avère être une option pour quelques mètres carrés supplémentaires, que ce soit pour une chambre, une cuisine ou une salle de bains etc. Souvent, on choisit la maison suivant les besoins du moment sans appréhender avec précision ceux du futur. Au fil du temps, le besoin en espace plus grand se fait sentir. Alors, deux possibilités s’offrent selon les situations et selon la destination de l’espace à créer. On peut procéder à une extension en hauteur si les fondations les permettent, à une extension latérale si on dispose d’assez de terrain. Et dans les meilleurs des cas, à la combinaison des deux.

On peut également réaménager l’intérieur pour gagner plus de place. Si l’architecture de la maison s’y prête, l’aménagement des combles constitue une solution idéale à étudier, mais il ne faut pas oublier que le sous-sol peut être en mesure d’offrir un espace de vie de taille plus ou moins grande. Bien entendu, la réalisation dans le concret de toutes les possibilités d’aménagement intérieur ou d’extension ne doit pas se faire au hasard, mais doit être une option longuement mûrie avec l’avis d’un professionnel. En effet, même si les conditions techniques pour la réalisation sont remplies, chacune des opérations s’accompagne de budget ainsi que de contraintes matérielles et réglementaires différentes.

Les différents types d’agrandissement

De nombreuses solutions existent pour agrandir l’espace de vie. Il peut s’agir de l’extension en extérieur ou du réaménagement de l’intérieur. Mais quelle que soit l’option privilégiée, certains critères techniques et esthétiques sont à observer pour préserver l’existant.

Prix d’une extension d’une maison : les différentes techniques d’extension

Une extension suppose que la nouvelle construction soit accolée ou non à l’existant. Elle peut être :

  • La construction d’une véranda : qui fait partie des extensions les moins onéreuses.
  • Une surélévation : quand les fondations le permettent. C’est une solution privilégiée en zones urbaines où la surface au sol fait généralement défaut.
  • L’agrandissement latéral : quand on possède un terrain suffisant ou si l’architecture initiale de la maison la permet (construction en L par exemple), l’extension latérale constitue une option idéale.
  • La construction d’un garage : un garage abritant ou non une voiture permet toujours l’aménagement d’un espace de vie supplémentaire grâce à un rangement astucieux.

À noter que l’utilisation de container pour l’extension d’une maison commence à avoir du succès auprès des particuliers.

Prix d’une extension d’une maison : l’aménagement de l’intérieur

Les techniques les plus courantes sont celles de l’aménagement des combles, de l’excavation au sous-sol, de la récupération de l’espace sous l’escalier. Par ailleurs, le choix des mobiliers, leur rangement, etc., peuvent diminuer l’espace qu’ils occupent sans rien enlever à leur fonctionnalité.

L’aménagement des combles

Cette opération est directement faisable dans le cas de combles aménageables avec une hauteur sous toiture de 1,80 m et une pente de 30 % au minimum.

Dans le cas des combles perdus, on peut changer la charpente ou la pente, pour permettre l’aménagement ou même faire tomber le plancher et gagner la hauteur du plafond. L’espace récupéré va permettre l’installation de mezzanines pour des chambres en hauteur. Cette opération demande des travaux importants et un budget conséquent.

La création d’un espace de vie au sous-sol

L’excavation d’un sous-sol pour en faire un espace de vie à part entière est possible, mais s’accompagnent de grandes précautions. En effet, elle doit être faite par des professionnels qui vont étudier les fondations existantes et la nature du sol, créer des ouvertures et des sources de lumière.

L’aménagement de l’espace sous l’escalier

L’espace plus ou moins important récupérable sous l’escalier peut être utilisé de milles façons, comme le rangement de bois, de débarras, l’installation de placards, de coin lecture, d’une cuisine équipée ou des placards, d’un bar, d’un dressing, d’une salle de jeux, d’une niche de chien, etc.

Autres possibilités

En plus de ce qu’on vient d’énoncer, on peut toujours mettre en place des placards incorporés au mur, des placards de rangement en hauteur ou concevoir des mobiliers multifonctions.

Prix d’une extension d’une maison : les points à considérer pour un agrandissement réussi

Une extension faite dans les règles de l’art par un professionnel peut rehausser l’esthétique et la valeur immobilière d’une maison. Pour cela, on doit :

  • Veiller à ce que la nouvelle construction soit en harmonie avec l’existant et que l’action entreprise ne va pas le fragiliser.
  • Bien choisir les matériaux à utiliser (matériaux respectueux de l’environnement pour une construction répondant aux exigences thermiques en vigueur).
  • Ne pas sous-estimer le budget à mobiliser.
  • Respecter les démarches légales.

Dans tous les cas, l’aide d’un spécialiste de l’agrandissement ou d’un architecte est souhaitable.

Prix d’une extension d’une maison : les démarches légales

En principe, toute transformation de l’intérieur d’une maison qui ne change pas son aspect extérieur ne demande aucune formalité.

Par contre, pour toute extension en hauteur ou latérale avec changement de pente de la toiture, des réglementations existent.

Avant de procéder à de tels agrandissements, il est nécessaire de se renseigner sur le Plan Local d’Urbanisme de la commune. C’est celui-ci qui va définir les matériaux, la couleur, la hauteur maximale et parfois le style architectural autorisés. De plus, le COS (coefficient d’occupation du sol) à consulter à la commune détermine si l’agrandissement est possible ou non. Par ailleurs, il faut tenir compte des règles de voisinage comme le droit de passage, la distance minimale de 1,90m pour une vue directe sur la propriété voisine ou de 60cm si la vue n’est pas directe.

Prix d’une extension d’une maison : les contraintes réglementaires

Quant aux réglementations en vigueur, on peut mentionner que :

  • Aucune formalité n’est exigée pour une extension inférieure ou égale à 2m2 et une hauteur ne dépassant pas 1,5m.
  • Une déclaration de travaux est requise pour toute extension inférieure à 40m2.
  • Un permis de construire est obligatoire pour tout agrandissement supérieur à 40m2.
  • Le recours au service d’un architecte est demandé pour une construction dont l’emprise au sol est supérieure ou égale à 150m2.
  • La déclaration auprès des Services Fiscaux sur l’extension de la surface habitable est à faire dans les 90 jours qui suivent l’achèvement des travaux.

Prix d’une extension d’une maison : les facteurs de prix

Le coût d’agrandissement de l’espace habitable dépend de nombreux facteurs qu’il s’avère difficile de donner un coût exact. Il s’agit principalement de la nature de l’extension envisagée, de sa taille, des matériaux à utiliser, etc., de l’honoraire du professionnel engagé.

Prix d’une extension d’une maison : les prix indicatifs

Les coûts au m2 suivants sont à titre indicatif. Pour avoir le coût exact, il faut passer par les devis de plusieurs professionnels :

  • Comptez entre 800 et 2000 euros pour une extension  accolée à la maison, maçonnée ou en bois
  • La construction d’une véranda ou d’une terrasse couverte a un coût compris entre 400 et 1750 euros.
  • Une transformation de combles aménageables en espace de vie requiert un budget allant de 600 à 1500 euros.
  • L’aménagement de combles perdus (changement de pente de la toiture) a un coût qui se situe entre 1250 et 2000 euros.
  • La surélévation de la toiture ou de la maison requiert un coût compris 1000 et 1800 euros.
  • Le prix de la construction d’un garage (hors sol) se situe entre 500 et 600 euros.
  • L’honoraire de l’architecte est autour de 1500 euros.
  • L’aménagement du sous-sol en espace de vie demande un budget total supérieur à 25 000 euros.
Fermer le menu