: trouvez des

Demandez des devis aux de votre région pour .

Guide des prix chauffage

Pour connaître les coûts d’achat, d’installation et d’entretien d’un système de chauffage, il peut être particulièrement appréciable de disposer d’un guide des prix. De plus, les modèles commercialisés sont très variés et comportent des spécificités qu’il n’est pas toujours évident à différencier. Suivez le guide pour déterminer le mode de chauffage adapté à vos besoins. 

Pourquoi un guide des prix chauffage ?

Qu’il s’agisse d’une habitation privée ou d’une maison basse consommation, le choix du système de chauffage est primordial. Classique, à énergie fossile ou renouvelable, votre dispositif doit impérativement s’adapter à certaines normes et à la configuration de votre demeure. A ce jour, le prix moyen d’acquisition d’un chauffage récent peut monter jusqu’à 6064 €. Le tarif de l’opération dépend cependant de divers critères. Disposer d’un guide des prix vous permettra d’arrêter votre choix parmi les différentes solutions de chauffage. Il vous permettra également de mettre en place un plan de financement pour mener à bien votre projet. 

Guide de prix d’installation par type de chauffage

Le coût relatif à l’installation d’un système de chauffage est conditionné par différents facteurs. Parmi eux figurent le modèle choisi, la nature de l’énergie exploitée, le tarif des travaux annexes et le coût d’achat. Pour pouvoir déterminer efficacement le dispositif adapté à votre habitation et à votre budget, faites appel à un professionnel. Il se chargera d’effectuer une étude thermique de votre foyer et d’analyser les paramètres influant sur votre décision d’achat. Il faut savoir que le prix de la main d’oeuvre est également variable et peut aller du simple au double en fonction de la prestation délivrée. Toujours est-il que le tarif moyen d’installation d’un chauffage est compris entre 1 670 et 10 571 €. N’hésitez pas à demander un devis pour avoir une idée du budget approximatif à engager dans cette opération. 

L’alternative du chauffage électrique

Dans la mesure où il se décentralise, le chauffage électrique demeure de ce fait le plus populaire. En effet, beaucoup de ménages y voient la possibilité de contrôler leurs besoins énergétiques. Le chauffage n’est ainsi sollicité que dans les pièces occupées à une plus grande fréquence dans la maison. Les prix d’appel pour ce type d’équipement débutent à 30 € pour un radiateur basique. Selon les options supplémentaires choisies, le montant de la facture peut très vite grimper. Sur le marché, pour acquérir un modèle à rayonnement Concorde, prévoyez environ 60 €. La version à double système chauffant est estimée à 300 € contre 600 € pour celle à inertie fonte Airelec. Si vous optez pour un chauffage au sol, comptez jusqu’à 35 € en moyenne pour le m2. Enfin, le prix d’un plafond rayonnant équivaut à 80 € le m2. 

Faire appel à un professionnel pour l’installation d’un chauffage électrique

Si vous décidez de vous chauffer à l’électrique, faites idéalement appel à un artisan agréé et qualifié. Il s’assurera que votre système dispose d’un raccord avec le réseau électrique de votre maison. Par ailleurs, de plus en plus de grandes marques proposent de remplacer à l’identique les modèles désuets pour un tarif compris entre 100 et 150 €. Pensez à demander des devis auprès de divers professionnels afin d’obtenir le meilleur rapport qualité/prix en fonction des travaux à entreprendre. 

Comment économiser de la chaleur ?

Conjointement à sa politique énergétique, le gouvernement met à disposition des ménages des aides financières pour investir dans des solutions de chauffage favorisant l’économie d’énergie ainsi que le développement durable. Cette disposition englobe aussi bien les pompes à chaleur que le raccordement à un réseaux de chaleur et les systèmes de régulation de la puissance de chauffe. Par conséquent, depuis le 1er septembre 2014, les ménages ont accès à un crédit d’impôt évalué à 30% au maximum. Le plafond s’étale sur 5 ans et est majoré à 8 000  pour une personne habitant seule, contre 16 000 € pour un couple. D’autres dispositifs de soutien sont également accessibles, à l’image de l’éco-prêt à taux zéro. Cette mesure concerne les ménages effectuant un bouquet d’au moins deux travaux d’envergure et peut rembourser jusqu’à 20 000 € de votre facture sur 10 ans. Dans cette même logique s’alignent la baisse de la TVA à 5.5% et les aides de l’Agence Nationale pour l’Amélioration de l’Habitat ou ANAH. Autrement, il vous est aussi possible de souscrire à des subventions régionales et des primes dédiées à la rénovation de logement. 

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Sommaire

Découvrez nos guides

Devis

Jusqu'A  3 devis en 5 minutes.
Cliquez ici
Fermer le menu