fbpx
Isolation des façades par l’extérieur, différentes techniques, avantages et prix

: trouvez des

Demandez des devis aux de votre région pour .

Le prix d’une isolation extérieure de la façade dépend de la solution mise en oeuvre, et du type de matériaux. On vous aide à mieux évaluer votre projet.

Face au réchauffement de la planète, un danger grave plane sur l’avenir des générations futures. Ceci a amené les pays du monde entier à s’engager  pour freiner l’émission de gaz à effet de serre. Le parc immobilier, particulièrement les constructions anciennes, se trouve au premier rang des responsables de cette émission. Dans ce contexte, l’isolation par l’intérieur ou par l’extérieur des éléments constitutifs d’une maison constitue un moyen d’atteindre cet objectif. La toiture, les murs, les ponts thermiques laissent passer respectivement les 30 %, 20 % et 20 % de la chaleur totale générée à l’intérieur. Ainsi, le fait d’isoler thermiquement la maison est devenu une obligation citoyenne et une priorité.

Prix de l’isolation extérieure de la façade : les avantages de l’isolation

Dans cette optique, l’État encourage et encadre l’acte par des aides diverses et par la mise en place de la Réglementation thermique. Quant à l’individu, qui a tout à y gagner, il peut profiter de la rénovation des façades pour améliorer sa qualité de vie. Mais en agissant de la sorte, il améliore aussi ses finances grâce à l’économie d’énergie permise par les travaux d’isolation des murs par l’extérieur.

Les avantages offerts par l’isolation des façades par l’extérieur

Bien que les travaux d’isolation des murs par l’extérieur reviennent plus chers que ceux par l’intérieur, les avantages qu’ils procurent compensent la différence. En effet, à l’échelle individuelle, l’isolation des murs par l’extérieur  permet de :

Profiter d’un confort thermique tout en réduisant ses factures

Les occupants de la maison peuvent réduire l’utilisation des appareils de chauffage ou de climatisation fonctionnant par de l’énergie fossile. Par conséquent, l’économie sur les factures de consommation en énergie améliorera de façon significative les finances du ménage.

Supprimer les ponts thermiques

L’isolation extérieure augmente l’inertie thermique et renforce l’étanchéité des murs par la mise en place d’une nouvelle enveloppe isolante autour des murs. Ce qui aura pour effets de procurer un confort intérieur optimisé et de ne plus avoir la sensation de parois froides. Les murs extérieurs sont ainsi protégés des intempéries et les murs intérieurs des effets néfastes de l’humidité.

Pas de dépenses supplémentaires pour une location provisoire durant les travaux

Les occupants peuvent vivre sereinement leur quotidien et n’ont pas à trouver un logement temporaire car les travaux ne les obligent pas à quitter leur maison pendant les travaux.

Renforce l’isolation phonique du bâti

Ne modifie pas l’espace habitable ni le décor intérieur. Il en est de même pour les réseaux d’installations intérieurs (eau, électricité etc…)

D’autres avantages d’une isolation extérieure de la façade

Outre ce qu’on vient d’évoquer, l’isolation extérieur de la façade rend également l’aspect extérieur de la maison plus attrayant, selon la solution adoptée. En plus d’une rentabilisation au bout de 9 mois, ces travaux sont également éligibles aux aides telles que le crédit d’impôt. Ce qui réduit de moitié leur coût.

L’isolation des murs par l’extérieur va à coup sûr améliorer la valeur locative de la construction. De même pour sa valeur à la revente.

À noter qu’en construction neuve, l’isolation thermique est obligatoire et doit se conformer aux normes exigées par la Réglementation thermique en vigueur. Notons également que le principal intérêt de l’isolation thermique par l’extérieur réside dans le fait de gagner en espace habitable.

Les techniques d’isolation par l’extérieur, les isolants courants et quelques prix indicatifs

Les principales techniques utilisées en isolation par l’extérieur

L’isolation thermique par l’extérieur se base sur le fait de recouvrir les murs extérieurs par un manteau homogène et continu. Ce dernier va à la fois les isoler thermiquement et les protéger. Le chantier se termine par l’application d’une couche de finition. Celle-ci va assurer le rendu esthétique final que l’on souhaite.

Le bardage ou parement et la vêture ou vêtage

Les plus utilisés comme couche de finition sont l’enduit et le bardage ou parement. Il y a également l’isolation sous vêture ou vêtage. La différence entre ces deux catégories de techniques est que la première nécessite une ossature à poser sur le mur et qui va supporter l’isolant, pour la seconde, les panneaux (isolant et couche de finition) sont à poser directement sur les murs.

Le bardage peut être en bois pour un rendu élégant et authentique, en PVC pour un rendu moderne, en métal pour un rendu design ou en composite pour un rendu contemporain.

La technique de vêture et la technique de vêtage sont des techniques proches du bardage, mais sont plus faciles et plus rapides à mettre en œuvre. Elles sont donc moins onéreuses, mais moins résistantes. Pour la vêture, les panneaux comportant en même temps l’isolant et le parement de finition sont à placer directement sur les murs. Pour le second, la pose est la même sauf que l’isolant et la couche de finition sont distincts, mais que cette dernière est déjà vissée ou chevillée sur la première.

L’enduit

Quant à l’enduit, on a le choix entre une finition talochée, écrasée, projetée et grattée avec un enduit mince ou un enduit hydraulique (plus onéreux), posé sur un isolant.

Aujourd’hui, il existe un enduit épais qui joue à la fois le rôle d’isolant et de finition qui est à performance peu élevée donc à utiliser comme complément d’une isolation intérieure.

Prix de l’isolation extérieure de façade : les isolants les plus utilisés

Que ce soit en construction neuve ou en rénovation, ce sont les isolants certifiés ACERMI qui sont recommandés. Notamment si on veut être éligibles aux aides disponibles. À ce propos, comme isolants utilisés couramment selon la technique d’isolation, on peut citer les laines de verre ou de roche en rouleau qui sont privilégiées en isolation par l’extérieur sous bardages. En isolation par l’extérieur sous enduit, on choisit plutôt le polystyrène expansé, la laine de roche et la fibre de verre. Et pour l’isolation par l’extérieur sous vêture ou vêtage, en maison individuelle, l’option est pour le panneau de polyuréthane. Actuellement, on commence à utiliser des isolants dits, biosourcés comme la fibre de bois, le béton de chanvre, etc.

Enfin, dans tous les cas, les travaux d’isolation par l’extérieur requièrent la compétence des professionnels.

Les prix indicatifs relatifs à l’isolation par l’extérieur

Plusieurs facteurs influent sur le coût d’isolation par l’extérieur. Les plus importants sont, la technique d’isolation utilisée, la finition escomptée et le professionnel choisi. Ce dernier peut en plus donner le meilleur avis sur le choix de la technique, les démarches légales à suivre, les aides et subventions accessibles.

 Comme ce sont des travaux qui coûtent cher, car sont faits pour durer et pour satisfaire le style architectural souhaité ainsi que l’effet final recherché, il est important de faire établir plusieurs devis (jusqu’à 5) si on veut obtenir le meilleur rapport qualité/prix.

D’après certaines institutions compétentes dans le domaine, le coût par mètre carré TTC, pose et fournitures comprises, d’une isolation par l’extérieure complète des façades débute à 80 euros.

D’après l’étude faite par l’ANAH (Agence Nationale de l’Habitat) le coût par mètre carré HT, pose et fournitures comprises, se situe entre 50 et 80 euros.




Devis

Jusqu'A  3 devis en 5 minutes.
Cliquez ici
Fermer le menu