fbpx
Réussir l’entretien d’une façade

: trouvez des

Demandez des devis aux de votre région pour .

Guide prix façade

Le guide des prix façade vous donnera une estimation de prix des différents travaux de façade, ainsi que des informations sur la législation de façade et sur les aides et crédit d’impôt pour réduire le coût des travaux.

Type de façadePrix minimum au m²*Prix maximum au m²*
Bardage10 €150 €
Pierre 15 €80 €
Crépi10 €75 €
Enduit20 €70 €
Peinture0 €5 €

La bonne ou la mauvaise impression sur une maison, sur son intérieur et sur ses occupants, se fait tout d’abord en regardant l’entretien de la façade. Ainsi, l’aspect extérieur d’une maison importe beaucoup, non seulement pour la première impression qu’elle donne et qui va persister, mais surtout il montre que la construction est bien entretenue et qu’elle intègre les performances techniques que doit avoir une maison, qu’elle soit privée ou d’intérêt public. Par ailleurs, entretenir sa maison c’est respecter la loi en vigueur et c’est assurer une pérennité et plus-value certaine pour son patrimoine. En effet, une maison, bien que conçue dans le respect de toutes les normes et à l’esthétique impeccable, se fragilise et devient terne avec le temps. Ce qui suit va expliquer les raisons qui font de l’entretien de la façade une nécessité, de ce que dit la loi, de différentes possibilités pour l’embellir et lui redonner sa solidité, de garder un intérieur sain et confortable, et du budget indicatif à engager.

Pourquoi un bon entretien de la façade ?

À part son intérêt esthétique, le nettoyage d’une façade est indispensable. Pour le propriétaire, veiller à entretenir sa façade constitue une obligation. En effet, au fil du temps une façade finit par se couvrir de mousses, de lichens de moisissures, des salissures, etc. Les joints peuvent se dégrader, des faïençages et des fissures risquent d’apparaître.

Un entretien de façade est parfois coûteux et nécessite le savoir-faire d’un professionnel, si elle est très abîmée. Mais les raisons poussant à rénover la façade sont nombreuses. Il peut s’agir de :

Réparer, pour un intérieur confortable et un extérieur esthétique 

Les intempéries, l’humidité, le ruissellement d’eau sur le mur, la pollution, tous ces problèmes peuvent à la longue provoquer un décollement de la peinture et d’enduit, intérieur et extérieur. Cela va nuire à l’esthétique de l’habitation et mettre la construction dans une condition fragile.

Rendre aux façades leurs performances initiales en traitant les pathologies

Les murs couverts de salissures, de moisissures, de lichens vont provoquer inévitablement une rétention d’humidité. De leur côté, les fissures vont entraîner une infiltration d’eau dans les murs. Ces pathologies touchant les façades sont dangereuses et alarmantes sur la stabilité de l’ouvrage. Il faut donc prendre au plus vite, les mesures nécessaires, pour éviter des risques graves et rendre l’habitation résistante et pérenne.

Augmenter la valeur immobilière

Une belle apparence des  façades signifie que tous les soins nécessaires ont été apportés à la maison, Que l’entretien a été fait régulièrement et que l’habitation a été maintenue en parfait état. Ainsi, une apparence attrayante et soignée des façades va certainement ajouter une plus-value à la construction et attirer les acheteurs potentiels.

Enfin, le fait d’être propriétaire immobilier n’autorise pas à faire ce qu’on veut. Il existe des lois qui régissent les travaux relatifs à la rénovation de façades.

Que dit la loi sur l’entretien ou la rénovation de façade ?

L’article L132-1 à L132-5 du code de la construction et de l’habitation ou CCH exige à tous les propriétaires immobiliers de faire un entretien de la façade ou de la rénover tous les 10 ans. Dans certaines communes, pour réaliser des travaux d’entretien il faut d’abord demander une autorisation à la mairie et voir s’il y a des normes à suivre. On doit vérifier aussi que la rénovation est conforme au plan d’urbanisme de la ville. En cas de non-respect de ces lois, l’autorité municipale peut contraindre le propriétaire à finir les travaux ou changer ce qui n’est pas conforme à la réglementation. Mais en dehors de cette obligation légale, la rénovation de façade peut prendre plusieurs formes que le propriétaire doit faire sans attendre dix ans tels que le nettoyage, la peinture, une amélioration ou une rénovation thermique.

Avant de choisir le revêtement d’une façade, il faut donc se renseigner sur toutes les lois qui existent dans la ville.

À propos de revêtement, tout un panel de choix existe pour embellir et rendre la façade performante et durable.

Les différents types de revêtement pour l’entretien d’une façade

Il est nécessaire de bien choisir le revêtement d’une façade, car si on met de côté l’esthétique, il constitue la couche protectrice de la maison. Il existe plusieurs revêtements de façade, entre autres :

Le crépi ou l’enduit de façade et la peinture

L’enduit de façades est un revêtement facile à pratiquer. Il suffit d’appliquer une ou plusieurs couches de mortier directement sur le mur sain et bien nettoyé. Il permet de protéger le support. Selon l’effet recherché, on a le choix entre de nombreuses finitions en utilisant l’enduit de façade. L’enduit traditionnel ou classique multicouche est principalement taloché. En revanche l’enduit monocouche peut être taloché, écrasé, gratté, projeté ou lissé. Il est aussi possible de peindre l’enduit par une couleur de son choix ou le recouvrir de crépi. Ce dernier type se présente comme un enduit de parements, autrement dit il donne le rendu final et peut être taloché, gratté, écrasé ou projeté. C’est la technique la plus utilisée en tant que revêtement de la façade extérieure. En effet, sa mise en œuvre est moins onéreuse que le coût de la peinture.

Beaucoup de propriétaires choisissent la peinture pour donner une allure classique ou personnalisée à leur façade. Mais surtout, c’est parce que c’est le type de revêtement compatible à tous les supports même en bois pour qui l’enduit et le crépi ne conviennent pas toujours. De plus, à chaque type de support, du lieu d’implantation de la maison, (ville, campagne ou littoral) correspond la peinture appropriée. La peinture peut être à l’eau, peut contenir du solvant, et dernièrement une peinture universelle qui est l’Hydro Pliolite est disponible.

En terme d’isolation thermique, l’enduit est le plus performant, vient ensuite le crépi et il existe des peintures dotées de propriété isolante. Tous sont conçus pour résister aux intempéries de toutes sortes.

Le bardage de façade

Ce type de revêtement consiste à habiller la façade, la plupart de temps en lames de bois. Mais il peut aussi être en PVC, en pierres, en métal, en ciment composite ou en bac acier. Il peut donner un aspect contemporain (selon le matériau) à la construction, et il protège les murs contre les intempéries, l’humidité, la pollution, les moisissures, etc. C’est également un moyen efficace pour masquer les fissures. L’utilisation de bardage apporte aux murs extérieurs une capacité d’isolation thermique. Toutefois, le bardage nécessite un entretien régulier surtout s’il est fait de bois.

Les plaquettes de parement

 L’utilisation des plaquettes de parement offre une large possibilité aux esprits créatifs lors de la rénovation de façade. Cette technique de revêtement consiste à poser directement sur le mur une plaquette de parement en briques, en pierres, en plâtre ou en béton. Elle donne à la fois de l’authenticité et du modernisme à la maison. Il n’est pas nécessaire d’en changer régulièrement car elles sont dures et peuvent résister aux intempéries et à l’humidité pendant plusieurs années. En améliorant quelque peu l’isolation thermique, elle permet d’apporter de la chaleur à l’intérieur, tout en assurant une touche décorative aux murs extérieurs. 

Le mur végétal

 Ce type de revêtement permet de donner une vie à l’espace extérieur. Il met aussi en valeur notre maison et cache un mur disgracieux. Il est même devenu tendance aujourd’hui, en plus il est très écologique et original. Il protège le mur contre les intempéries, l’humidité et la pollution de tout genre. Il contribue aussi à la régulation thermique de la maison. Par ailleurs, la façade verte est constituée par des plantes grimpantes ou plantes suspendues qui poussent verticalement. Cependant, il faut faire attention en terme d’entretien des plantes, car les racines peuvent causer des fissures sur les murs, soulever la toiture… si on ne les taille pas régulièrement. Pour avoir ce type de revêtement, il faut faire appel à des professionnels. 

Un renouvellement de façade n’exige pas seulement le respect des normes décrites dans le Plan Local d’Urbanisme de la ville, mais il demande également un budget plus ou moins élevé selon le type de revêtement.

Coût du revêtement pour l’entretien d’une façade

Pour le crépi ou l’enduit et la peinture

Avec un enduit ou un crépi, le prix varie principalement en fonction de la nature du crépi ou le rendu final qu’on veut obtenir, le façadier, etc.

Pour l’entretien d’une façade talochée avec une finition écrasée, le prix de revient varie entre 65 et 90 euros le mètre carré.

Pour une finition talochée grattée, le prix se situe entre 25 à 40 euros le mètre carré.

Pour une finition lisse, le prix varie entre 55 à 65 euros le mètre carré.

Le prix va encore grimper si on opte pour un aspect personnalisé ou pour des enduits à motifs.

Avec la peinture, les critères qui influencent le coût existent (type de support, état et surface à peindre, professionnels choisis, etc.)

Le coût incluant les fournitures et la main-d’œuvre se situe entre, 2 et 55 euros pour les peintures classiques et entre 70 et 10 euros, pour celles qui sont à caractère isolant.

Coût du bardage pour l’entretien d’une façade

Le prix varie principalement en fonction des matériaux utilisés.

Pour le bardage en bois, le prix est de 10 à 105 euros le mètre carré selon la qualité des bois utilisés.

Pour un bardage en pierre, le prix se situe entre 55 et 210 euros le mètre carré.

Pour le bardage en PVC, le prix est compris entre 15 et 65 euros le mètre carré.

Pour un bardage métallique, le coût va de 65 à 210 euros le mètre carré.

Pour le bardage en ciment composite, le prix est entre 35 et 160 euros le mètre carré.

Pour le bardage en bac acier, le prix va de 8 à 90 euros le mètre carré.

Pour le bardage en plaquettes de parement

Pour les parements en pierre, le prix varie entre 30 à 80 euros le mètre carré

Pour les parements en brique le coût, est de 30 à 60 euros le mètre carré.

Si le parement est fait par du béton, le prix allant de 35 à 105 euros.

Si le parement est en plâtre, le coût varie entre 20 à 30 euros le mètre carré.

Pour la façade végétale

Comme les autres revêtements, de nombreux facteurs influent sur le prix. Quoi qu’il en soit, on peut donner la fourchette de prix de 110 à 410 euros par mètre carré.




Devis

Jusqu'A  3 devis en 5 minutes.
Cliquez ici
Fermer le menu