Critères pour choisir son carrelage

Pour choisir son carrelage, on ne doit pas uniquement se reporter au prix. Pour un revêtement durable et conforme à vos attentes, il y a d’autres critères de choix à respecter. Avec un large choix de styles et de textures, le carrelage constitue sans aucun doute le type de revêtement offrant le plus de possibilités en termes de décoration. Il convient aussi bien pour le mur que le sol. Pratiques et esthétiques tout en étant durables, les carreaux en céramique, en pierres naturelles, en ciment, etc., sont faits pour répondre à toutes les contraintes et satisfaire tous les besoins.

Pour un revêtement en carreaux performant, facile à entretenir, durable et esthétique, dans le temps, il s’avère très judicieux de déterminer avant l’achat, la qualité des carreaux suivant les normes en vigueur. Outre cela, on doit aussi se préoccuper des parois à revêtir. S’agit-il en l’occurrence d’un sol intérieur ou extérieur, ou bien d’un mur. Enfin, un carrelage réussi, à la hauteur de toutes les attentes a été posé suivant la règle de l’art, conformément aux DTU 52-1 (pose scellée) et 52-2 (pose collée).

Critère pour choisir son carrelage : les classifications et normes de qualité

Plusieurs classifications ont été mises en place pour bien déterminer le type le plus adapté aux parois à carreler.

La norme UPEC

Elle classe les carreaux selon leur destination et leurs performances. U correspond à l’usure (abrasion et marche), P au poinçonnement (pieds des meubles, talons), E à la tenue à l’eau, C à la sensibilité des carreaux face aux produits chimiques divers. Chacune des lettres se dote d’un indice de 1 à 4, allant du plus fragile au plus résistant.

La norme PEI

Elle ne s’applique pas aux pierres naturelles comme le marbre et au grès cérame. Elle indique la résistance à l’usure et à l’abrasion correspondant à la dureté de l’émail. Cette norme classe aussi les carreaux en cinq groupes, dont :

  • le groupe 1, pour une fréquence de passage très modérée (chambres, salle de bain, séjour, sans liaison directe avec l’extérieur).
  • on a aussi le groupe 2, fréquence de passage modérée (salle à manger, séjour, sans liaison directe avec l’extérieur).
  • le groupe 3, fréquence de passage normalement (pièces de vie, excepté les cuisines et entrées).
  • concernant le groupe 4, il concerne la fréquence de passage importante (couloirs, entrées, cuisines).
  • Et enfin le groupe 5, pour la fréquence de passage intense (locaux professionnels).

De la norme MOHS qui indique la résistance aux rayures en le classant de 1 à 10. Ainsi, les carreaux de la classe 1 à 3 sont rayables, ceux de la classe 4 à 7 peu rayables et ceux de la classe 8 à 10 non rayables.

Critère pour choisir son carrelage : carrelage pour sol ou pour mur ?

Compte tenu de ces différentes classifications des carreaux, il s’avère aisé de choisir ceux qui conviennent à chaque surface (sol intérieur, extérieur, mur) ainsi qu’à chaque pièce selon son usage (exposition à la chaleur et à l’humidité).

Presque tous les carreaux convenant au sol intérieur s’adaptent au mur hormis la faïence.  Cette dernière s’adapte en effet uniquement comme revêtement des murs. Plus particulièrement, en plus des qualités citées précédemment : les carreaux indiqués pour le sol extérieur sont ceux qui résistent au gel, notamment, le grès cérame pleine masse (convenant même à un emplacement sablonneux) et le grès cérame émaillé. Par ailleurs, les carreaux en terre cuite ayant subi un traitement imperméabilisant (dont les tomettes) conviennent au sol intérieur des chambres par leur aspect rustique et leur couleur chaude. Il en est de même pour la pierre calcaire qui de plus, est sensible à la pollution. Et parmi les pierres naturelles, le granit par sa dureté son caractère naturellement non poreux et antidérapant convient à l’intérieur et à l’extérieur.

Fermer le menu