Prix indicatifs d’un carrelage en mosaïque

Connaître le prix d’un carrelage en mosaïque s’impose lorsqu’on veut jouer sur les couleurs. Les mosaïques permettent de dynamiser une pièce ou sa salle de bain avec des motifs colorés. En fait, il s’agit d’un art décoratif très ancien. Les premières traces réalisées avec des galets de formes et de couleurs différentes étant datées vers la fin du IVème millénaire av. J.-C. Les éléments composants le carrelage en mosaïque, appelés tessères, sont de très petites dimensions et de nature variée. On trouve des morceaux vitrifiés et non de céramique, des morceaux de pierre dont le marbre, de verre et même des matériaux plus ou moins précieux tels que l’argent, l’or, etc.

À leur début le revêtement en mosaïque se rencontre à l’intérieur des mosquées, des églises, des fontaines. Là, les motifs créés peuvent avoir de signification matérielle ou spirituelle. Actuellement, cet art pouvant être accessible même aux non professionnels, est réalisé selon l’inspiration du mosaïste. Il peut couvrir le sol (des pièces d’eau particulièrement), les murs, les piscines et également d’autres surfaces d’usages domestiques. On trouve même des objets comme des abats-jour en mosaïque.

L‘évolution de la technique de mosaïque à travers les âges

Si à ses débuts, la technique de la mosaïque utilisant des galets, des morceaux de terre cuite, rouge, blanche, noire, insérés dans les murs servent à la fois à les protéger et à les orner, elle a été reprise par les Grecs comme un véritable art de décoration largement utilisée. Ils introduisent la pierre et le verre dans la conception de mosaïque permettant ainsi d’obtenir des surfaces plus confortables, car planes, mais aussi la réalisation des motifs plus fins et diversifiés (personnages, paysages,). Les Romains s’en approprient ensuite, profitant des carrières de marbre de l’époque et créent des scènes mythologiques et historiques pour orner voûtes, sols et murs des bâtiments publics des édifices religieux. L’art de la mosaïque (appelé alors mosaïque byzantine) a atteint son apogée au IXème s. Les musulmans l’ont utilisé largement et massivement pour la décoration des mosquées (extérieure) et des palais (intérieure) avec des figures géométriques ou inspirées de la nature (feuillages). Ayant connu ensuite un déclin, cet art a fait son retour depuis le début du XIXème siècle jusqu’à nos jours intégrant des nouveaux matériaux et motifs.

Caractéristiques d’un carrelage en mosaïque

La technique de la mosaïque se réalisant sur un support plan avec une pose précise permet d’obtenir une multitude de créations décoratives, originales et personnalisables, des murs et des sols. Le carrelage en mosaïque permet le remplacement des seuls éléments abîmés sans obligation de changer intégralement le revêtement. Toutefois, sans traitement spécifique les joints s’avèrent difficiles à nettoyer, à la longue.

Le temps et le savoir-faire artistique requis pour la réalisation et la pose de la mosaïque expliquent son prix relativement élevé. Cependant, les fabricants offrent actuellement du carrelage en mosaïque en kits à prix abordable. Mais dans ce cas, la diversification de motifs est réduite et est d’esthétique non personnalisable.

Prix du carrelage en mosaïque

Le prix au m2 du carrelage en mosaïque varie grandement en fonction de la gamme. Mais la rareté des matériaux utilisés y joue également. À titre indicatif, ce prix se situe entre 15 euros et 60 euros. Sachez que si vous souhaitez habiller votre extérieur d’un carrelage, il est possible d’avoir des aides pour amortir la facture.

Fermer le menu