Prix indicatifs et normes d’un carrelage extérieur

En dehors du prix du carrelage, il est important de savoir qu’il y a des normes régissant le carrelage extérieur. Le carrelage est le revêtement qui s’adapte aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur. Il est tout à la fois décoratif et pratique. Indémodable, naturel, généralement facile à entretenir et est disponible sous une large gamme de choix pour pouvoir satisfaire toutes les envies et les possibilités budgétaires.

De plus, le carrelage est un revêtement qui peut durer longtemps si on sait bien le choisir. Parmi ses qualités , il peut avoir un caractère non gélif, l’emplacement à recouvrir. D’autre part, la pose doit se faire selon les règles de l’art et se conformer aux normes en vigueur. Particulièrement pour l’extérieur (terrasses, jardins, piscines). Certains paramètres sont ainsi à observer si on veut un carrelage durable, fonctionnel et esthétique.

Prix du carrelage extérieur : les normes à respecter

Différents classements et plusieurs normes ont été mis en place pour déterminer la qualité convenant à chaque emplacement de carrelage. Il s’agit de :

La norme européenne PEI

Elle classe les carreaux de I à V suivant leur résistance à l’abrasion autrement dit le niveau de résistance au passage auquel ils sont exposés. Les niveaux de résistance les plus élevés allant de III à V conviennent au sol extérieur.

La norme française UPEC

U pour l’Usure au passage, P pour le Poinçonnement, E par rapport à la tenue à l’Eau et autres liquides, C par rapport à la sensibilité aux produits Chimiques. À chaque critère est associée une note croissante allant de 1 à 5. À titre indicatif, le classement U4, P3, E3, C2 peut convenir au sol extérieur plus particulièrement à la terrasse.

L’échelle MOHS

Elle définit la dureté et la résistance d’un carrelage aux rayures. On associe à chaque carreau un grade croissant allant de 1 à 10. Pour l’extérieur choisir un carrelage gradé de 7 à 10 est conseillé.

Les normes d’adhérence pieds nus et pieds chaussés

La norme ABC pour pieds nus : B et C assurent plus de sécurité pour le sol extérieur (bords des piscines, marches sous l’eau)

La norme R pour pieds chaussés : R9, R10, R11, R12et R13 sont les normes indiquées pour tout carrelage extérieur (sous abris ou non).

Prix du carrelage extérieur : les contraintes réglementaires

Un support bien préparé, parfaitement stable, plan (avec toutefois une légère pente de 2mm pour le bon écoulement de l’eau), propre et sec contribue en grande partie à la durabilité du carrelage. Une pose de qualité, conforme aux DTU 52. 1 (pose scellée) et 52.2 (pose collée) est le gage d’un carrelage réussi techniquement et esthétiquement.

Un carrelage pour sol extérieur doit résister au gel et doit être antidérapant. Le fait de se référer aux normes ainsi que d’appliquer au carrelage le traitement par le produit approprié permet d’éviter tout problème, étant donné qu’un revêtement extérieur doit durer en principe 10 ans.

Les types de carrelage extérieur

Le carrelage extérieur peut être :

  • En céramique dont le grès cérame pleine masse (passage très intense) et le grès cérame émaillé.
  • Il y a aussi des carreaux en pierres naturelles comme le granit.
  • Et pour terminer, les carrelages en mosaïque.

Les carrelages en marbre et en terre cuite ne conviennent pas au revêtement extérieur à cause de leur porosité sauf s’ils subissent au préalable un traitement spécial à renouveler régulièrement.

Prix du carrelage extérieur selon son type

Quant au prix, celui au m2 :

  • D’un carrelage en grès cérame (pleine masse ou teinté dans la masse) se situe entre 5 euros et 55 euros.
  • D’un carrelage en pierre reconstituée (proche de la pierre naturelle en aspect esthétique sans ses défauts en termes d’entretien ou de fragilité) s’estime entre 20 euros et 60 euros.
Fermer le menu