Prix indicatifs du carrelage en terre cuite

Le prix du carrelage en terre cuite varie selon qu’il est fabriqué artisanalement ou industriellement. Apparu en Égypte depuis l’antiquité, le carrelage en terre cuite a traversé les âges. Contre toute attente, on le trouve encore dans de nombreuses demeures. En effet, connu pour revêtir le sol des maisons anciennes, le carrelage en terre cuite dont les tomettes, évolue en formats. Cette particularité fait que ce type de carrelage fa aussi sa place dans les intérieurs contemporains.

Le succès du carrelage en terre cuite s’explique en grande partie par son charme naturel, comparable à celui d’un carrelage en travertin.  Il est aussi très esthétique et ne change pas avec le temps. On doit ses couleurs chaudes et changeantes à sa fabrication et au type de four utilisé (bois, gaz, électricité). La fabrication des carreaux en terre cuite se fait en mono cuisson, entre 850 et 900 °C. On les fabrique principalement à partir de l’argile ocre, jaune ou rouge. Mais on peut aussi les mélanger à du sable et un taux varié d’oxyde de fer. C’est ce qui va accentuer le rouge de leur teinte. Ne subissant aucune vitrification, le carreau en terre cuite convient à l’intérieur, mais aussi à l’extérieur, après avoir subi le traitement adéquat.

Caractéristiques des carreaux en terres cuites

Pour traiter son caractère poreux, sensible aux tâches et à l’eau, il y a 3 finitions possibles pour les carreaux en terres cuites :

  • Brute : surface traitée d’une façon régulière par de l’huile de lin ou de l’essence de térébenthine.
  • Émaillée : avant d’être recuite, une couche d’émail à base d’oxyde de fer, de manganèse et d’étain a été enduite à la surface.
  • Résinée : surface recouverte de résine hydrofuge et antitâches.

Les différents types de carreaux en terre cuite

Les carreaux en terre cuite se déclinent en plusieurs variantes, caractérisées par leur forme et leurs coloris. Ce sont :

  • Les tomettes, de forme carrée, octogonale ou hexagonale, mate ou émaillée, à couleur dominante rouge.
  • Les carreaux, sous forme de plaque carrée d’épaisseur faible, de formats variés, allant de 16×16 cm (standard), jusqu’au 40×40 cm (utilisé pour les intérieurs modernes).
  • Les pavés, blocs cubiques assez épais, utilisé couramment pour l’extérieur (bordure des jardins), commencent à être utilisés comme revêtement intérieur des maisons contemporaines.
  • Les briques, de forme rectangulaire, utilisées pour des fins identiques aux pavés.

Carreaux en terres cuites : atouts et faiblesses

Les carreaux en terre cuite émaillés sont plutôt utilisés pour les cuisines et les sanitaires tandis que ceux non émaillés, dans les pièces à vivre, également le cuisine et à l’extérieur (ceux à épaisseur supérieure à 3 cm).

Les carreaux en terre cuite offrent un grand choix de couleurs (beige au rouge étincelant), une grande variété de formes et de formats. De plus, ils résistent très bien à l’usure.

Toutefois, leur défaut réside dans l’entretien et le traitement à la porosité qu’ils requièrent. D’ailleurs les carreaux de grands formats sont assez fragiles.

Prix du carrelage en terres cuites

Sur le plan tarifaire, le prix du carrelage en terre cuite dépend principalement de la mode de fabrication. Ces carreaux peuvent être faits de manière artisanale ou industrielle. À titre indicatif, le prix au m2 de :

  • Carreaux de terre cuite artisanaux se situent entre 50 et 100 euros, industriels, entre 40 et 80 euros.
  • Tomettes artisanales, s’estiment entre 40 et 100 euros et industriels entre 25 et 50 euros.
Fermer le menu