Climatisation, aides et crédits d’impôt

: trouvez des

Demandez des devis aux de votre région pour .

A la différence du système classique, les nouvelles générations de climatisation donnent accès à diverses aides dont le crédit d’impôt ou la TVA réduite à l’achat. C’est un appareil qui s’illustre à juste titre comme un équipement de confort et son coût d’installation demeure souvent assez onéreux. Suivez le guide pour découvrir le mode d’octroi des dispositifs de soutien aux ménages.

 

 Coût minimumCoût maximum
Climatiseur monobloc200 €4 000 €
Climatiseur monosplit350 € 4 000 €
Pompe à chaleur Air Air2 500 €3 000 €
Pose d'un climatiseur 500 € 1 500 €

Les divers types de pompes à chaleur réversibles

De manière générale, la climatisation réversible est plus perfectionnée et assure un meilleur confort thermique dans une habitation. A ce jour, trois types de pompes à chaleur existent sur le marché. La principale distinction entre les appareils se trouve au niveau de leur mode de fonctionnement.

La pompe à chaleur air-air

Plus connue sous la dénomination de “climatiseur réversible”, la pompe à chaleur air-air puise dans les calories de l’air ambiant pour chauffer ou rafraîchir une pièce. Le dispositif utilise un fluide frigorigène produisant un gaz chaud ou froid quand il rentre en contact avec l’air. Dans la pièce, l’air se retrouve alors chauffé , brassé ou refroidi par l’intermédiaire d’un système de ventilo-convecteur.

La pompe à chaleur air-eau

Au même titre que le modèle de base, la pompe à chaleur air-eau puise des calories dans l’air pour chauffer ou refroidir. Dans cette configuration, le dispositif agit sur l’eau alimentant un plancher chauffant ou rafraîchissant, ainsi que sur les radiateurs. Ce genre de dispositif se substitue assez facilement à une chaudière au gaz ou au fioul. Cette technologie permet de ce fait de réaliser des économies d’énergie tout en assurant le confort des occupants.

La pompe à chaleur géothermique

A la différence des précédents modèles de pompes à chaleur, la version à chaleur géothermique puise de l’énergie dans la nappe phréatique et dans le sol. En fonction de la saison, elle peut de ce fait augmenter ou diminuer la température de l’eau cheminant dans un circuit de chauffage.

Le taux de la TVA sur la pompe à chaleur

Lors de l’achat et de la pose d’une pompe à chaleur, divers taux de TVA peuvent être applicables en fonction du modèle de l’appareil. Pour les climatiseurs réversibles, le dispositif classique est soumis au taux habituel de TVA. Par contre, si vous avez eu recours à l’aide d’un professionnel pour son installation, il est impératif que l’habitation soit individuelle et construite depuis plus de 2 ans. Auquel cas, un taux de TVA de 10% s’applique sur le montant de la main d’oeuvre. Cette condition est également valable dans le cadre de la pose d’une pompe à chaleur air-eau et du modèle géothermique. Pour leur part, ces appareils bénéficient d’un taux de TVA de 5,5 % et sans conditions de ressources. Si les travaux se tiennent dans une maison neuve, ce chiffre passe à 20 %.

Le crédit d’impôt ou CITE sur la climatisation

Le CITE ou crédit d’impôt de transition énergétique vous permet de déduire près de 30 % du coût des travaux de votre impôt. La condition sine qua non étant que ceux-ci visent l’amélioration de la performance énergétique de votre logement. Selon la réglementation en vigueur, ce montant varie en fonction du nombre d’occupants et du type d’installation. Ainsi, il plafonne à 8 000 € pour une personne seule contre 16 000 € pour un couple. Les appareils bénéficiant de ce dispositif d’incitation fiscale sont les pompes à chaleur géothermiques et les PAC air-eau utilisées à des fins de chauffage. C’est une aide non soumise à des conditions de revenus. Toutefois, la demeure doit impliquer une résidence principale construite depuis plus de deux ans. Il est également impératif que la pose de la pompe à chaleur soit garantie par un artisan qualifié RGE.

Devis

Jusqu'A  3 devis en 5 minutes.
Cliquez ici
Fermer le menu