Prix de la réparation des vitraux pour fenêtre

Le prix de la réparation des vitraux pour fenêtres est lié à la complexité du travail. S’ajoute à cela  les caractéristiques de la pièce à restaurer. En fait, le réparateur tiendra compte des mêmes critères que pour l’installation d’un vitrail. Voici les essentiels à savoir.

Type de réparationPrix
Réparation d'une pièce 40 € à 330 €/ pièce
Renouvellement du mastic4 € à 15 €/mètre linéaire
Restauration des plombs440 € à 2200 € /mètre carré

Selon le niveau de détérioration du vitrail, la réparation va plus ou moins comporter trois aspects possibles. En cas de fêlure ou de brisure, et dans la mesure où l’état des plombs est intact et qu’ils arrivent encore à supporter les pièces, on peut simplement remplacer ces dernières. Si les plombs sont partiellement abîmés, une intervention en atelier sera nécessaire. Pour cela, il faudrait les démonter. Et s’il y a trop de dégâts, la réfection de la totalité du panneau peut s’avérer indispensable. L’intervenant pourra alors avoir besoin d’un dessin d’époque, ou bien d’une documentation photographique pour se référer. Mais dans la mesure du possible, il préservera au maximum les pièces d’origine.

Des vitraux contemporains pour une décoration originale

Si on utilisait surtout les vitraux pour orner l’intérieur des églises et des maisons anciennes, l’usage du verre en décoration connait un vrai regain d’intérêt. Le verre s’affiche sur des vitraux contemporains, habillant l’intérieur d’une ambiance originale. Ainsi, le vitrail ne se limite plus à un simple élément de décoration. Il est aussi très pratique. Par exemple, une utilisation très astucieuse du vitrail consiste à cacher “joliment” un vis-à-vis. On les trouve aussi fréquemment dans les salles de bains. Il se décline alors en verre teinté, orné de différentes textures pour un effet de matières, ou se présente en décor peint. Par ailleurs, le vitrail est une bonne option pour dissimuler une vue désagréable, à l’instar d’un immeuble de rue, ou bien d’un extérieur peu flatteur. Les vitraux offrent un décor double face pour des pièces attenantes. En outre, ils s’installent sans problèmes sur les portes coulissantes des baies vitrées.

Prix de réparation des vitraux pour fenêtre : qu’est-ce qui module le prix ?

Les vitraux sont des œuvres d’art dont le gros du travail est fait manuellement. Au même titre que les autres types de travaux, le coût de réparation va, de ce fait, dépendre du niveau de complexité du dessin de la pièce à rénover. Il peut inclure le recours ou non à la peinture sur verre, la dimension de la pièce, de la présence ou non de verre soufflé. De plus, le fait que le repiquage puisse se faire sur place ou nécessite un démontage du plomb peut également impacter le budget de réparation. Notons toutefois au passage que les vitriers réparateurs ont l’habitude de pratiquer des prix dégressifs pour les grands projets.

Prix de réparation des vitraux pour fenêtre selon les types de restauration à faire

La restauration du vitrail dépend de l’ampleur des dommages subis. C’est une pratique qui implique un savoir faire spécifique, assorti d’un travail méticuleux. Mais le prix de la réparation des vitraux dépend surtout de la complexité des pièces à restaurer. Globalement, plus les pièces sont sophistiquées, plus le vitrier aura à fournir d’efforts.

Les réparations les moins chères

Ainsi, s’il s’agit d’un panneau fêlé ou brisé, impliquant une seule ou plusieurs pièces, l’extraction de la ou des pièce (s) en question suffit, sans nécessairement avoir besoin de démonter le panneau de son cadre. L’évaluation du prix est dans ce cas plus rapide et facile, vu qu’elle va se faire à l’unité des pièces.

Par contre, il arrive que certains ouvriers facturent les travaux de réparation à l’heure. Mais dans tous les cas, ce genre de réparation reste abordable et assez facile à faire, puisqu’il ne s’agit pas de l’intégralité du panneau. La réparation d’une pièce coûte entre 40 et 330 €. D’autre part, la réhabilitation du mastic entre aussi dans le cadre d’une rénovation des vitraux. C’est une bonne option si c’est juste le mastic du vitrail qui craquèle, et que le panneau de verre est resté intact. Néanmoins, même s’il s’agit d’une tâche relativement peu complexe, la prestation d’un professionnel reste indispensable. Et pour cause, le verre est un matériau délicat à manipuler. Le renouvellement du mastic est entre 4 € à 15 € le mètre linéaire.

Les réparations les plus onéreuses

En revanche, si les réparations portent sur les plombs, c’est une autre paire de manche. C’est souvent le cas avec des vitraux anciens. En effet, c’est le temps qui passe qui est souvent responsable de leur détérioration. La restauration des plombs implique de retirer le panneau de son cadrage, de démonter les pièces de verre, puis de les nettoyer. C’est seulement après ces étapes que le motif est recomposé et recadré dans des plombs neufs. Dans ce cas de figure, le vitrier doit procéder en plus à un travail de documentation afin de pouvoir reproduire les motifs. Il pourrait alors avoir besoin de dessins préparatoires ou des photos. Bref, c’est un travail qui demande une application particulière, un talent certain et une spécialisation de la part de l’artisan. Par conséquent, c’est sans nul doute l’intervention la plus compliquée et la plus onéreuse en matière de réparation des vitraux. D’où la nécessité de prévoir entre 440 € à 2200 € par mètre carré pour la restauration des plombs.

Fermer le menu