Guide des prix d’une étude thermique

: trouvez des

Demandez des devis aux de votre région pour .

Le prix d’une étude thermique procède d’une estimation libre de la part du thermicien spécialiste de ce type d’études. Voici un petit tableau indiquant ce qui se fait généralement en matière de diagnostic thermique et énergétique.

Type d’études
Prix minimum

Prix maximum
Étude thermique

200 euros
1 200 euros
Diagnostic de performance énergétique

100 euros
250 euros
Audit énergétique

400 euros
1 000 euros

*Prix observés auprès d’une liste restreinte d’entreprises proposant ces études sur internet

Le prix du diagnostic thermique

L’étude thermique est une procédure parfois obligatoire, mais toujours recommandée avant tout projet de rénovation énergétique. Elle permet de situer les efforts à fournir techniquement afin d’atteindre les normes de performance thermique d’un habitat. Si la moyenne des coûts d’une telle étude se situe aux environs de 700 euros, cela dépend surtout de la complexité des tâches. Mais également de la dimension du local à étudier, entre autres paramètres.

Le déroulement et l’issue d’une étude thermique

Quel qu’en soit le prix, l’étude thermique ou ET est une condition sine qua non à toute demande de permis de construire, que ce soit dans le cadre d’une nouvelle construction ou d’une grande rénovation. Elle est importante dans le cadre d’une petite rénovation. Autrement dit, dans le cas de l’amélioration de l’isolation de toiture ou des murs par l’intérieur par exemple, afin d’assurer un choix de dispositifs idéal.

Sa mise en œuvre est initiée sur la demande du maître d’œuvre, l’artisan ou l’entreprise en charge des réalisations. Il s’agit ensuite d’une étude qui se fait en deux phases distinctes, avant les travaux ou au début, puis à la fin des travaux.

  • L’étude thermique en amont du projet consiste à calculer les besoins bioclimatiques « BBio » du bâtiment concerné. Il s’agit ainsi de mettre en évidence la qualité de conception bioclimatique du bâtiment et sa conformité aux réglementations thermiques.
  • L’étude thermique à la fin des travaux vise à confirmer l’atteinte du niveau de performance thermique requise.

Un bilan thermique est produit à la fin de l’étude. Ce document est exigé avant toute démarche administrative dans le cadre de la construction. C’est aussi le cas pour la remise du chantier, ou une vente éventuelle. Il est à joindre à l’attestation d’achèvement du chantier. Mais il est surtout nécessaire pour obtenir un label, puis bénéficier d’aides dans le financement de l’étude même. Mais aussi à la réalisation des travaux qui en découlent.

Les différences entre l’étude thermique, le DPE, l’audit thermique

L’étude thermique est souvent confondue avec d’autres dispositifs de mesure d’efficacité énergétique. Ces derniers peuvent être le diagnostic de performance énergétique ou DPE et le diagnostic thermique. Pourtant, il existe des nuances évidentes.

DPE : une étude limitée

Le DPE est obligatoire dans le cadre d’une vente ou d’une location pour une durée de plus de 4 mois. Son résultat est l’étiquetage du bien immeuble étudié. Ce qui permet à ce dernier de recevoir une note de A à G dans plusieurs critères d’efficacité. À la différence de l’ET qui situe précisément la consommation et les déperditions thermiques de l’habitat, le DPE est insuffisant pour auditer efficacement la maison.

Audit thermique : une étude poussée

Même s’il n’est généralement pas utile qu’avant une rénovation énergétique, l’audit thermique entre davantage dans les détails par rapport à l’ET. En effet, il met en évidence jusqu’au mode de consommation énergétique de la maisonnée, ce qu’on appelle : étude thermographique. Il permet de connaitre en profondeur la teneur des améliorations à apporter, en matière d’isolation, ou de remplacement de portes et fenêtres par exemple…

Le professionnel à contacter et les aides et subventions pour réduire le prix

A prix variable, l’étude thermique est obligatoirement menée par un bureau d’étude spécialisé et accrédité. À noter qu’en dehors du processus de diagnostic, un tel professionnel s’attribue aussi le rôle de conseil et d’accompagnement, dans la mise en œuvre des travaux. Il peut avancer des solutions techniques et en estimer le coût.

L’étude thermique en elle-même est éligible à diverses aides financières entourant les projets de rénovation énergétique. Ce sont des aides allouées par l’Etat ou d’organismes publics ou même privés. A ce propos, on peut citer principalement le crédit d’impôts pour la transition énergétique (CITE) qui octroie une déduction de 30% sur l’IR des ménages concernés. Il y a également la subvention de l’ADEME pouvant atteindre 70% du coût de l’étude, ou le financement de l’ANAH à hauteur de 50% du montant HT de l’étude thermique, etc.

Devis

Jusqu'A  3 devis en 5 minutes.
Cliquez ici
Fermer le menu