Prix de pose des fondations d’une maison

Le prix de pose de la fondation d’une maison est inhérent au budget à mobiliser pour une future construction. Il est primordial qu’une construction repose sur des fondations de qualité pour éviter tout risque ultérieur. En effet, ce sont elles qui vont ancrer l’ouvrage dans le sol afin de garantir la solidité et la pérennité de la construction. Elles vont assurer la stabilité de l’ouvrage en répartissant de façon cohérente la charge totale, sur le terrain. Mais à cause de la composition du sol, les terrains d’implantation de toute construction ne sont pas les mêmes en termes de solidité ou de capacité de portance.

Il faut donc savoir adapter les deux situations et c’est là que le recours à l’avis et à la compétence du professionnel est important. Dans ce contexte plusieurs types de types de fondations sont à opter selon le type de sol constituant le terrain de construction et réciproquement suivant la taille et le poids de l’ouvrage. Et en toute évidence, le budget à engager va en dépendre.

Prix pour la fondation d’une maison : les étapes de construction d’une fondation

La pose des fondations comprend plusieurs étapes, dont :

L’excavation du terrain

C’est l’action de creuser et de stabiliser le terrain sur lequel la maison va être bâtie. Au cours de cette action, une sorte de canalisation ou de tranchée, prévue pour recevoir la fondation qui sera mise en place.

Le ferraillage de fondations

Cette étape consiste à mettre des armatures en fer dans les tranchées. Elles sont placées sur des cales pour éviter le contact direct avec le sol. Une fois que le ferraillage est en place, on peut préparer et couler le béton. Grâce au ferraillage, le béton sera plus résistant.

Le coulage de fondations

C’est l’étape de préparation du béton suivi du coulage dans les armatures en fer. Il existe plusieurs types de béton et il faut bien choisir celui qui convient à la construction de la fondation à réaliser. À ce propos, le climat, l’environnement, la construction elle-même, entrent en jeux dans le choix de béton.

C’est après que la pose des moellons ou des parpaings pour construire les murs puisse commencer.

Prix pour la fondation d’une maison : les différents types de fondations

Pour avoir une fondation stable, il faut chercher un terrain dur qui pourra soutenir efficacement le poids de la construction. Une fondation doit être construite à une profondeur hors gel c’est-à-dire celle permettant d’éviter la montée d’eau par capillarité ou qu’elle gèle en hiver. L’eau en gelant va augmenter de volume et entraîne des fissures. La garde de gel varie en fonction de la région d’implantation de l’habitation et de l’altitude et va conditionner la profondeur de la pose. Elle peut se présenter sous forme de semelles de fondations, mais aussi sous forme de radier de fondations qui supporte mieux le poids de la construction si les semelles ne suffisent pas.

Ainsi, trois types de fondations, se distinguant par leur profondeur, existent.

Les fondations superficielles

C’est le type de fondations le plus couramment utilisé pour la construction d’une maison individuelle. Elles sont de faible profondeur et sont ainsi adaptées aux constructions légères. Par ailleurs, elle requiert un terrain de bonne qualité qui ne nécessite pas des renforts particuliers au niveau de fondations. Elles sont constituées par des semelles ayant une plus grande largeur que l’élément supporté, pour que le taux de compression de sol ne dépasse pas le taux de compression admissible. La réalisation de ce type de fondation est simple et coûte moins cher par rapport aux autres techniques. Les conditions citées ci-dessus, à savoir, dimensions, poids de la construction, qualité de terrain constituent les limites de telles fondations.

Selon la situation en présence, on peut opter entre deux versions de fondations superficielles. Il y a les semelles isolées ou des fondations faites de poteaux. Il existe également les semelles filantes, souvent utilisées si les murs sont en parpaing. Ce sont des types de semelles qui permettent de répartir les charges sur une plus grande surface pour éviter à l’ouvrage de s’enfoncer dans le sol.

Les fondations semi-profondes

C’est une alternative à prendre au cas où les fondations superficielles ne suffiraient pas. Par ailleurs, c’est le type de fondations à privilégier le plus souvent, en cas d’une rénovation ou d’une extension. Les fondations semi-profondes reposent sur des longrines ou sur des pieux. À cet effet, on doit creuser une profondeur de 5 ou 6 mètres pour assurer la stabilité de la construction. L’avantage de ce type de fondation est d’avoir l’assurance qu’à cette profondeur, la fondation est déjà hors gel.

Les fondations profondes

On utilise cette technique si le sol de qualité se situe à une très grande profondeur c’est-à-dire jusqu’à 10 mètres ou dans le cas d’une importante construction. À ce propos, on rencontre deux types de fondations profondes.

Il y a celles qui utilisent des pieux qui vont alors former des fondations élancées permettant de reporter la charge de la structure, sur des couches de terrain assez solides pour qu’il n’y ait pas rupture du sol. Les pieux comportent une tête, une pointe et un fût compris entre la tête et la pointe. Les pieux peuvent être en bois. La tête est alors protégée par un sabot. On les implante dans le sol par l’intermédiaire d’une charge importante jusqu’à ce qu’ils atteignent le sol résistant. L’utilisation des lasures ou de l’huile de vidange est conseillée pour le protéger contre l’humidité et les attaques des insectes.

Autres caractéristiques d’une fondation profonde

Il y a également, les pieux battus qui sont fabriqués généralement en bétons armés ou en métal ayant l’aspect d’un tube qui peut être ouvert et fermé à leur base ou bien en forme de H. Leur mise en œuvre se fait par vibration ou par battage. Leurs avantages résident dans la rapidité et la facilité de leur installation étant donné que ce sont des pieux prêts à l’emploi. Par contre, leur mise en place requiert des matériaux spéciaux ainsi qu’un budget assez conséquent.

À part les pieux, les fondations profondes sont aussi faites de puits. Ceux-ci sont creusés à la main. Ils ont soit une forme circulaire avec un diamètre égal à 1,25 m, soit de forme quelconque avec une largeur de 0,85 m. Mais la section minimale doit être de 1, 15 m2.

Prix pour la fondation d’une maison : que budget prévoir pour la pose d’une fondation ?

Le prix de pose de fondation va donc dépendre, de la nature de terrain autrement dit du type de fondation qui convient (profondeurs), des matériaux utilisés, de l’accès au chantier, du professionnel contracté, etc. Pour ce dernier point, il est important de le recruter après une comparaison de prix faite sur la base de plusieurs devis.

Les indications de prix données ci-dessous sont estimées par mètre cube.

  • Les fondations superficielles coûtent entre 90 et 220 euros.
  • Le prix des fondations semi-profondes varient entre 165 et 900 euros.
  • Et les fondations profondes reviennent entre 200 et 1100 euros.
Fermer le menu