Prix des énergies : électricité, gaz, fioul, bois, propane 

Il est impossible de ne pas soulever la question du prix des énergies, lorsqu’on envisage d’équiper son habitation d’une chaudière. En plus de son prix à l’achat, votre choix doit aussi effectivement se porter sur le coût de son fonctionnement. Et ce coût évolue au gré de l’énergie qui carbure la chaudière, ainsi que de son potentiel de rendement. A travers ce comparatif de prix des énergies, nous vous aidons à choisir la chaudière qui correspond le plus à votre budget et vos attentes. 

Type d'énergiePrix
L'électricité 0,15 centime/KWh
Granulés de bois 0,71 €/kWh
Bois déchiqueté 0,037 €/kWh
Bûches de bois 0,43 €/kWh
Gaz naturel 0,082 €/kWh
Gaz propane 0,182 €/kWh
Fioul 0,089 €/kWh
énergie solaire 0€/kWh

Avec le type de climat qui existe en France, on ne peut pas envisager de se passer d’un bon système de chauffage. Et ce, que son habitation soit située au fin fond du sud ou du nord du pays. Tantôt les températures sont au plus bas, tantôt c’est la canicule. Bref, il y a de quoi perdre le nord. Parmi toutes les énergies existantes, il n’y a pas meilleure que les autres. Le tout est de savoir s’y retrouver au niveau du confort et des prix.

Prix des énergies : quelle énergie pour ma chaudière ?

Se cantonner à un prix attractif de la chaudière à l’achat, assorti de son installation par le chauffagiste, revient à faire une erreur.

Au regard du coût du dispositif, il est impératif de considérer son coût de fonctionnement. En effet, considérer l’option des différentes énergies est un bon moyen de déterminer le coût à l’usage d’une chaudière.

Et il faut dire que les énergies ont des prix très variables, généralement compris entre 0,037 et 0,18 € par kilowattheure. D’autre part, le rendement et la performance de l’appareil contribuent également à restreindre ou à augmenter ce coût de fonctionnement. Parmi les mauvais élèves, l’électricité caracole en tête des énergies les plus chères. Le fioul et le gaz naturel la suivent de près. Et le bois en granulés et en bûche est l’énergie la plus abordable.

Prix des énergies : l’électricité pour la chaudière

La chaudière électrique est d’une manière générale plus économique à l’achat. Toutefois, le coût de l’électricité revient cher. Comptez 0,15 centime d’euro par 1KWh. Pour vous donner une idée, la dépense annuelle en 2012 pour une chaudière électrique était de 2 598 €, contre 765 € pour le bois et 1 508 pour le gaz naturel. Ce qui revient à dire que l’installation d’une chaudière électrique peut peser lourd dans votre portefeuille. Elle conviendra donc mieux en chauffage d’appoint, et encore, pour des petits volumes dotés d’une isolation parfaite.

Une facilité de pose assortie de peu d’entretien constituent ses points forts. Et de surcroît, une chaudière électrique vous dispense d’un espace de stockage, contrairement au bois et au fioul qui demandent toujours un approvisionnement régulier. Il est toutefois possible de limiter sa consommation, en la dotant d’un thermostat par exemple ou d’un autre système de régulation de la température.

Prix des énergies : le bois pour la chaudière

Le bois est une énergie renouvelable, avec un bilan carbone quasi nul. Son émission de CO2 lors de la combustion équivaut en effet au CO2 que le bois aurait stocké durant sa vie. Si vous souhaitez vous ancrer dans une démarche plus écologique, préférez des bois estampillés NF Bois de chauffage. C’est une garantie qu’un arbre abattu est tout de suite remplacé par un autre, nouvellement planté. D’autre part, le côté bon marché du bois n’est plus à vanter. Les granulés de bois coûtent 071 €/kWh, contre 0,075 €/kWh pour des granulés bois en sac. Le bois déchiqueté revient à 0,037 €/kWh, et les bûches de bois à 043 €/kWh.

Les granulés de bois sont communément appelés pellets, dont la production est totalement naturelle. Si vous voulez avoir une garantie que les pellets proviennent d’une forêt gérée de façon écoresponsable, optez pour des bois labellisés Din plus. Notons également que l’installation d’une chaudière à bois vous rend éligible à des aides telles que le crédit d’impôt, la prime énergie chaudière, la tva à 5,5% et l’éco prêt à taux zéro.

Prix des énergies : le gaz pour la chaudière

La chaudière à gaz présente peu d’inconvénient. Qu’elle soit classique, à basse température ou à condensation, elle peut fonctionner soit avec du gaz naturel (plus bon marché) soit avec du gaz propane (0,082 €/kWh contre 0,182 €/kWh). Cette énergie fossile a en plus l’avantage d’être mieux échelonnée que le fioul au niveau planétaire. Ce qui fait que son prix ne subit pas autant de fluctuations que celui du pétrole. D’où une préférence de la plupart des ménages français pour la chaudière à gaz.

De plus, elle est facile d’utilisation, peu onéreuse à l’achat (l’installation d’une chaudière à gaz à condensation coûte entre 3000 à  7.000 €), et rentable. A part tout cela, le gaz est aussi moins polluant avec son émission de CO2 à 229 g/kWh. Notons toutefois que le bilan écologique du gaz propane est un peu plus élevé, à 257 g/kWh. Pour ces différentes raisons, le gaz est éligible au CITE et aux primes énergie octroyées par les fournisseurs d’énergie.

Prix du fioul pour la chaudière

Le fioul coûte deux fois plus cher que les bûches de bois, à 0,089 €/kWh. Au regard de son taux de pollution élevé (300 g/kWh de CO2), cette énergie en déclin voit les aides pour s’équiper d’une chaudière au fioul disparaître en juin 2018. Même celles à très haute performance. En  outre, ce type de chaudière est quelque peu encombrant. Le stockage du combustible nécessite en effet de s’équiper d’une cuve spéciale.

Néanmoins, une cuve enterrée peut être une solution pour régler ce désagrément. Et s’il vous est impossible d’avoir une autre option qu’une chaudière au fioul, sachez qu’on peut très bien combiner cette énergie avec d’autres comme le bois, ou l’énergie solaire, ou même un système comme la pompe à chaleur pour chauffer votre maison. Si vous visez une rentabilité optimale, il serait intéressant de combiner la chaudière au fioul avec une pompe à chaleur géothermique, dont le coût à l’usage revient à  0,071 euro/kWh.

Prix de l’énergie solaire pour la chaudière

Aucune autre énergie n’arrive à égaliser l’énergie solaire, que ce soit sur le plan économique ou écologique. Cette énergie est en effet gratuite, en plus d’avoir un bilan CO2 nul. L’énergie solaire est renouvelable, et contrairement à une éolienne domestique, elle n’engendre ni nuisance sonore ni visuelle. Néanmoins, l’investissement de départ pour une chaudière solaire sera important. De plus, lors d’ensoleillement insuffisant, elle ne va fonctionner que de façon intermittente. C’est pourquoi, il est impératif de prévoir un autre système de chauffage d’appoint pour relayer la chaudière solaire. Et dans l’idéal, il faut également la combiner avec des dalles chauffantes et prévoir un ballon d’eau chaude de volume important.

Fermer le menu